WK-CE, Informations et Solutions pour les Comits d'entreprise

Accès abonnés

  1.  
Mot de passe oublié ?
Actualités des CE

EMPLOI ET CHÔMAGE

Le chômage recule de 1,0 % au premier trimestre 2018

Le chômage recule de 1,0 % au premier trimestre 2018
Les données relatives aux demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi sont désormais trimestrielles. Pôle emploi et la Dares ont effet publié le 25 avril les chiffres du chômage pour le premier trimestre 2018. Il en ressort que le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A a reculé de 1,0 % en métropole. Sur un an, le chômage a diminué de 1,4 %.

La baisse du chômage se poursuit. En effet, d’après les données fournies par la Dares et Pôle emploi le 25 avril (données CVS-CJO), le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (sans emploi et tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi) diminue de 1,0 % au premier trimestre 2018 en métropole (- 33 000 personnes). Sur un an, il baisse de 1,4 %. Pour la France entière, le recul est de 0,9 % au premier trimestre, soit 3 695 400 personnes, le plus bas niveau atteint depuis le troisième trimestre 2014. La diminution concerne toutes les tranches d’âge.


Baisse de 0,6 % du chômage toutes catégories confondues


Si on ajoute aux demandeurs d’emploi de catégorie A tous ceux qui ont exercé une activité réduite et qui sont tenus de faire des démarches actives de recherche d’emploi (catégories B et C), ce sont 5 621 000 personnes qui sont inscrites à Pôle emploi au premier trimestre 2018 en métropole, un chiffre stable par rapport au dernier trimestre de 2017. Dans le détail, les inscriptions en catégorie B (personnes exerçant une activité réduite courte) ont progressé de 1,8 % et celles en catégorie C (personnes exerçant une activité réduite longue) de 1,4 %.


Les demandeurs d’emploi en catégorie D (personnes sans emploi et non tenues de faire des actes positifs de recherche d’emploi) et ceux inscrits en catégorie E (personnes non tenues de faire des actes positifs de recherche d’emploi, en emploi) ont reculé respectivement de 5,3 % et de 5,2 %.


Au total, au premier trimestre 2018, toutes catégories confondues, 6 255 800 personnes étaient inscrites à Pôle emploi en métropole, un chiffre en baisse de 0,6 % par rapport au trimestre précédent (+ 0,1 % sur un an).


Toutes les tranches d’âge concernées par la diminution


Au premier trimestre, le recul des demandeurs d’emploi en catégorie A en métropole atteint 0,6 % chez les moins de 25 ans et les seniors et 1,2 % chez les 25-49 ans. Sur un an, le chômage des jeunes et des 25-49 ans est en repli de 3,9 % et 1,6 % tandis qu’il progresse de 0,4 % chez les 50 ans et plus.


Quant au chômage de longue durée, le nombre des demandeurs d’emploi inscrits depuis plus d’un an en catégories A, B et C en métropole a augmenté de 1,9 % au premier trimestre (+ 6,5 % sur un an), touchant au total 2 570 000 personnes. Ils représentent 45,7 % des chômeurs inscrits dans ces catégories, un pourcentage en hausse de 0,8 point par rapport au trimestre précédent.


La durée moyenne d’inscriptio n des sortants de Pôle emploi au premier trimestre 2018 dans ces catégories s’élève à 309 jours en métropole, soit trois de plus par rapport au trimestre précédent.


Baisse des entrées et des sorties


En métropole, les inscriptions à Pôle emploi en catégories A, B et C ont reculé de 3,3 % sur le premier trimestre 2018 (- 5,4 % en un an). Seules les fins de contrat, les démissions et les fins de mission d’intérim augmentent, respectivement de 5,7 %, 2,5 % et 0,3 %. Tous les autres motifs d’inscription baissent : réinscription rapide (- 10,0 %), motif indéterminé (- 8,8 %), retour d’inactivité (- 7,9 %), première entrée (- 5,1 %), autres motifs (- 4,6 %), licenciements économiques (- 3,0 %), autres licenciements (- 0,3 %) et ruptures conventionnelles (- 0,3 %). Au total, relèvent Pôle emploi et la Dares, 512 800 personnes se sont inscrites au premier trimestre 2018 à Pôle emploi en catégories A, B ou C en métropole (et 535 800 DOM compris).


Toujours en métropole, le nombre de sorties de Pôle emploi a également diminué sur trois mois, à hauteur de 2,4 % (- 3,0 % en un an), avec 511 000 personnes concernées (533 300 DOM compris). À part les cessations d’inscription pour défaut d’actualisation qui progressent de 3,1 %, les autres motifs de sortie reculent : entrées en stage ou en formation (- 23,9 %), radiations administratives (- 3,3 %), autres cas (- 2,4 %), reprises d’emploi déclarées (- 1,6 %) et arrêts de recherche pour maladie, maternité et retraite (- 0,2 %).


DARES, Indicateurs nº 018, avril 2018
www.wk-ce.fr/actualites/upload/dares-indicateurs-18-chomage-1er-t-2018-25042018.pdf

Liaisons Sociales Quotidien, 27/04/2018
© Tous droits réservés

Toutes les semaines, recevez par courriel l’essentiel de l’actualité juridique et sociale